Bamako-Paris ( en projet)

Ibou, clandestin malien accroché au train d’atterrissage d’un Airbus A320 en partance pour Paris, nous parle. De Bamako. De sa mère. Du champ de citrouilles. Des barres chocolatées. D’Amélie Poulain. De la décharge de Djelibougou. De l’hôpital du point G. Des poubelles des fast-foods. Des émeutes de l’Automne noir. Du bruit. Du froid. Des crampes. Du roulis. Des 9000 mètres d’altitude. De Zoumara le parisien. Des Lavomatics. Des biscuits pour chiens. Du chocolat Mon Chéri. Du papier hygiénique à la menthe. Ibou nous parle de son avenir, de ses espoirs, de l’idée folle qui a germé dans son esprit. L’idée de s’accrocher à un train d’atterrissage. Monologue entrecoupé par le rapport d’autopsie de son cadavre, seize heures plus tard, cadavre posé sur un lit de morgue dans une salle de l’Institut médico-légal de Paris. Un sujet brûlant d’actualité, traité avec une gravité qui n’interdit pas l’humour.

Mise en scène : Cécile Cotté
Scénographie : Emma Depoid
Création lumières : Tracy Eck
Direction technique : Gérard Boucher
Distribution :

Jonathan Manzambi (Le clandestin)

Eric Challier (Le médecin légiste)

Valérie Diome (L’interne)

Roberto Jean (Le policier)

Le texte a reçu l’aide à la création du Centre National du Théâtre
Pièce soutenue par l’Association Beaumarchais / SACD
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
Avec le soutien de l’Anis gras, le lieu de l’autre (résidence de création)
Pièce traduite en allemand (SACD) et sélectionnée par Cross Channel (Institut français / SACD) et traduite en anglais.
Pièce présentée en lecture au théâtre du Rond-Point à Paris et mise en voix à Duclair (Normandie) dans le cadre du Festival Terres de Paroles 

Documents / Presse

Dossier Bamako-Paris PDF